Terminal V – Série 1 : La liberté de la presse dans le monde

Terminal V, c’est le nouveau format audio du Globeur. Un podcast en séries, chaque mois, composé de plusieurs courts épisode sur un thème unique.

Ce mois-ci, pour prolonger le premier numéro de la saison 2 de l’Echo du Monde, on a décidé de vous parler journalisme et populisme, journalisme et autoritarisme. En clair, comment pratique-t-on le journalisme dans un pays autoritaire ou présidé par un dirigeant populiste ? Comment se vit, en tant que journalisme, une liberté de la presse abimée ? De la Chine aux États-Unis, en passant par le Brésil, comment font les correspondants français pour nous informer ?

Episode 1 : Les Etats-Unis sous Donald Trump

Reporters Sans Frontière positionne les États-Unis à la 45ème place du classement en 2020, soit sept places de moins que 2016 et l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Il faut dire que le président républicain, officiellement investi le 20 janvier 2017, n’a pas fait beaucoup pour la liberté de la presse. Il maudit les médias, hurle fake-news à chaque critique quand ils ne les propagent pas lui-même et se défoule sur Twitter lorsqu’un ou une journaliste lui déplait. L’administration du 45ème président des États-Unis a également rajouté 17 nouvelles charges à Julian Assange en mai 2019, dont celle d’espionnage. Le département de la justice se base pour cela sur une loi datant de 1917. Rien d’exceptionnel, le fondateur de Wikileaks est un homme à abattre depuis des années pour toutes les administrations successives, mais ces nouvelles accusations envoient un message clair : toute publication de documents secrets de l’État américain relève de l’espionnage. Ambiance au pays de la liberté d’expression.

Invité : Grégory Philipps, correspondant pour RadioFrance à Washington DC, et coanimateur du podcast des correspondants des radios publiques francophones à Washington, Washington d’Ici


Episode 2 : La presse dans le Brésil de Bolsonaro

107ème : c’est la place du Brésil dans le dernier classement de Reporters Sans Frontière, cinq places de moins qu’en 2018, à l’arrivée au pouvoir de Jair Bolsonaro, l’actuel président brésilien. Ce dernier est un habitué des critiques virulentes contre les journalistes et des menaces contre la liberté de la presse. RSF indique dans son rapport de 2019 que « l’élection de Jair Bolsonaro en octobre 2018, après une campagne marquée par les discours de haine, la désinformation, les violences à l’égard de journalistes et le mépris des droits de l’homme, a ouvert une période particulièrement sombre pour la démocratie et la liberté de la presse. »

Invitée : Morgann Jezequel, journaliste indépendante au Brésil, qui collabore entre autres autres avec Courrier International et Le Parisien. Installée chez le géant sudaméricain depuis 2013, elle a entre autres enquêté sur le scandale de corruption Lava Jato et couvert l’élection présidentielle de 2018.


Episode 3 : Lorsque journalisme rime avec censure, plongée dans la Chine de Xi Jinping

La République Populaire de Chine se place loin, très loin dans le classement annuel de la liberté de la presse, établi par Reporters sans Frontière. On la trouve à la 177ème place sur 180, ne devançant donc que l’Érythrée, le Turkménistan et l’indéboulonnable Corée du Nord. Dans sa fiche sur la Chine, RSF précise d’ailleurs que « plus de 100 journalistes et blogueurs sont toujours derrière les barreaux » et rappelle que Liu Xiaobo, Prix Nobel de la Paix en 2017, est mort dans les prisons chinoises. L’ONG indique par ailleurs que la pandémie a permis à Xi Jinping et au Parti Communiste chinois d’étendre encore un peu plus la censure, notamment sur les réseaux sociaux.

Invité : Arnauld Miguet, correspondant à Pékin pour France Télévisions depuis 2016. Le journaliste et son preneur d’images, Gaël Carron, sont restés confinés à Wuhan pendant 133 jours.

Théo Uhart

Étudiant à temps partiel. Le reste du temps, un peu journaliste, un peu rêveur, un peu voyageur. Manie les tableaux Excel pour faire des infographies, les mots pour faire des articles et le son pour donner vie à des podcasts.

Voir tous les articles
Praesent ut tempus amet, ut vel,
Send this to a friend